Les histoires belges de la SNCF

C’est une drôle d’histoire belge que la SNCF écrit depuis des semaines.

Sur l’impulsion de la Wallonie et de la compagnie belge SNCB, des liaisons ferroviaires transfrontalières Aulnoye-Aymeries – Mons, et Maubeuge – Charleroi – Namur, ont été rétablies depuis le 9 décembre 2018.

Deux liaisons très utiles pour tous

C’est une aubaine formidable pour les usagers des deux régions Hauts-de-France et Wallonie, car cela permet de rétablir des liens concrets entre ces deux régions. Ces liaisons peuvent être utilisées par les professionnels, les étudiants, les touristes (notamment les cyclotouristes), etc. Se rendre à Charleroi pour y prendre l’avion, par exemple, peut être particulièrement intéressant.

Cela constitue également un moment historique pour la Belgique et la France car à terme, ces liaisons pourraient permettre le retour de trains peu chers, à vitesse classique, pour effectuer le trajet Paris – Compiègne – Saint-Quentin – Maubeuge (ou Aulnoye) – Charleroi (ou Mons) – Bruxelles.

Un bon départ

Cette initiative, qui a été rapidement soutenue par la région Hauts-de-France et la SNCF, a donc été largement saluée, et a donné lieu à une cérémonie officielle le 16 novembre 2018.

Une fiche horaire spécifique, appelée « Krono », a même été mise en ligne sur le site TER Hauts-de-France. Tout était donc bien parti !

La SNCF gâche la fête

Hélas, nul n’avait prévu que la SNCF sortirait de son chapeau un de ces imprévus dont elle a le secret !

Malgré nos alertes répétées auprès de ses services, il s’avère en effet que la SNCF est actuellement incapable, même deux jours après le rétablissement de ces lignes, de vendre des billets pour effectuer ces trajets !

Nous avons simplement tenté de nous procurer un billet Saint-Quentin <-> Namur pour le 13 décembre, date à laquelle Namur accueille un événement important consacré à l’InterRégion France – Wallonie – Flandres. Eh bien, par la SNCF, c’est impossible.

Nous avons tout tenté :

  • par OuiSNCF, l’application nous renvoie sur des trajets d’une longueur infinie et d’un coût démentiel, passant par Paris et/ou Lille.
  • en distributeur Grandes lignes : même problème
  • en distributeur de billets régionaux : sur les distributeurs picards, la gare de Namur n’est pas proposée.

Ce qui nous a pris le plus de temps, et qui est sans doute le plus édifiant, c’est notre tentative d’acheter le billet en guichet. Nous avons essayé auprès de plusieurs guichets, dans 5 gares différentes. Le résultat était toujours le même : l’agent n’était pas en mesure de nous vendre le billet. Et ce n’est en aucun cas l’agent derrière le guichet qui est en cause, mais bien le système de vente auquel il a accès. Nous remercions d’ailleurs plusieurs des agents rencontrés, pour la patience et l’efficacité dont ils ont fait preuve pour tenter de nous vendre ce billet. Et nous regrettons surtout que, malgré leurs efforts, leur tentative et la nôtre n’aient pas été couronnées de succès !

Alors pour acheter un billet permettant de se rendre de Saint-Quentin à Namur via Maubeuge, nous cherchons toujours la solution. Les réponses les plus pertinentes que nous ayons obtenues consistaient à passer par d’autres opérateurs que la SNCF : les sites trainline, SNCB ou DB par exemple. Mais est-ce satisfaisant ? La SNCF peut-elle à la fois venir célébrer, à juste titre, la réouverture de liaisons transfrontalières auxquelles elle participe, et en même temps ne pas vendre les billets pour monter dans ces trains, qui ont soit leur départ soit leur arrivée dans une gare française ?

Bref, dans cette histoire belge écrite par la SNCF, on a l’impression que c’est surtout des usagers, belges et français, que l’on se moque avant tout.

 

Transfrontalier Belgique – Hauts-de-France – Paris : enfin des bonnes nouvelles !

Dans tout l’amoncellement de menaces qui pèsent actuellement sur le système ferroviaire, une bonne nouvelle nous est parvenue… de la part de nos voisins belges !

En effet, la RTBF et d’autres médias belges nous apprennent que le rétablissement de la ligne Namur – Charleroi – Maubeuge – Saint-Quentin – Paris est un projet soutenu à la fois par la Wallonie, la région Hauts-de-France et la Société Nationale des Chemins de Fer Belges (SNCB).

Cela permettrait de rétablir une ancienne liaison qui existait depuis longtemps et qui a été malheureusement été supprimée. Ce projet permettrait de désenclaver nos territoires, de rejoindre facilement la Belgique (dont Bruxelles) et de proposer une alternative bon marché au Thalys pour effectuer le trajet Paris – Bruxelles.

Nous attendons à présent avec grande impatience que la SNCF et l’Etat manifestent eux aussi leur enthousiasme sans réserve pour la mise en oeuvre de ce projet !

Nouveaux horaires Laon Paris : participez à la consultation !

Les usagers de la ligne Paris <-> Laon sont invités à nous envoyer leurs remarques sur les nouveaux horaires soumis à consultation.

Vous pouvez découvrir au lien ci-dessous ce projet de nouveaux horaires. Envoyez également votre avis directement à la région et à la SNCF, par le biais du formulaire disponible à ce lien :

http://train.picardie.fr/Donnez-votre-avis-sur-les-nouveaux-horaires-Paris-Laon

Pour rappel, voici l’adresse où nous contacter : aisnenord@gmail.com